RSS

Débat sur le rôle des NTIC dans les révolutions arabes : Le “clic” de la liberté

07 Mai

Thème d’actualité, le rôle influent joué par les technologies de l’information et de la communication dans l’avènement du printemps arabe, a été souligné hier par Dr Mohamed Laâgab, enseignant à la faculté des sciences politiques et de l’information d’Alger, à la faveur de la conférence-débat qu’il a animée au Centre de recherche stratégique et sécuritaire de Ben Aknoun, en présence de nombre de personnalités nationales, d’experts militaires, d’universitaires et de représentants du mouvement associatif.

 

 

Thème d’actualité, le rôle influent joué par les technologies de l’information et de la communication dans l’avènement du printemps arabe, a été souligné hier par Dr Mohamed Laâgab, enseignant à la faculté des sciences politiques et de l’information d’Alger, à la faveur de la conférence-débat qu’il a animée au Centre de recherche stratégique et sécuritaire de Ben Aknoun, en présence de nombre de personnalités nationales, d’experts militaires, d’universitaires et de représentants du mouvement associatif. Dr Laâgab a commencé par faire une présentation de quelques données et définitions relatives à l’utilisation d’internet et des réseaux sociaux dans le monde arabe, avant d’aborder le rôle influent joué par les médias dans l’information et la communication sur les mouvements sociaux qui voient le jour dans plusieurs pays arabes. Dans ce contexte, l’universitaire a indiqué que les faits et événements qui se produisent dans le monde arabe peuvent être travestis à l’envi par les moyens d’information et de communication, et partant, se transformer en campagnes médiatiques servant des objectifs précis, en citant à cet égard l’exemple des chaînes d’information arabes comme Al Djazeera et Al Arabia. Entrant dans le vif du sujet, Dr Laâgab s’est focalisé sur les principales caractéristiques de cette démarche des médias comme, la libre diffusion des messages et images, sa mondialisation, sa vitesse de circulation, son adaptation au terrain, sa nature participative, notamment, pour souligner qu’elles ont joué un rôle d’appoint dans ce qui est connu sous l’appellation de « révolutions arabes », étant entendu que les causes exactes des mouvements sociaux se situent ailleurs, c’est-à-dire dans les dysfonctionnements des systèmes politiques en place. Le conférencier devait ajouter que le développement spectaculaire des TIC a permis aux peuples arabes, notamment aux jeunes de s’organiser, d’ouvrir des canaux de dialogue et de concertation entre eux, en prélude à la modernisation effective des sociétés arabes. Au cours du débat qui s’est ensuite instauré dans la salle, beaucoup d’aspects politiques et techniques, liés à l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication, ont été abordés par les participants, particulièrement le contrôle et la surveillance des flux d’information.

 
Poster un commentaire

Publié par le mai 7, 2012 dans Actualités

 

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :